Avertir le modérateur

03 septembre 2008

L'amitié selon Marie Nimier

Ah l’amitié ! Un des grands thèmes de la rentrée, avec notamment le roman d’Antoine Senanque, L’Ami de jeunesse (Grasset) sur lequel je reviendrai (méfiez-vous quand même).
L’objet de cette courte note, c’est le nouveau Marie Nimier, Les Inséparables (Gallimard).
L’auteur n’est-elle pas irrésistiblement lumineuse ?

164914969.JPG



Les Inséparables raconte l’intense amitié qui lie deux filles, des années 60 jusqu’à l’âge de femme. Elles vivent dans le quartier des Champs-Élysées, mais en loyer « 1948 », autrement dit dans des conditions privilégiées pour des fillettes désargentées. L’une voulait devenir psychiatre, l’autre clown. La première devient écrivain, l’autre prostituée. Rien de bucolique ou de naïf, donc dans ce texte : l’amitié est guerrière entre ces deux gamines fauchées très tôt par la dureté de la vie. Les souvenirs personnels de l’auteur comptent pour beaucoup dans cette histoire pleine d’énergie, de violence et de sourires.
J’ai pour ma part été sensible à la manière dont la narratrice tente de retrouver, par l’écriture, le  moment où tout bascule, les moments où l’amitié se cabosse, l’instant impalpable où s’est déclenché l’éloignement dont elle souffre encore, une fois adulte. C’est un texte pudique, tout en retenue, mais qui ne mâche pas ses mots.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu