Avertir le modérateur

21 février 2007

Fan fiction, c’est quoi ?

Puisque Harry c’est bientôt fini, il reste à ses fans la possibilité d’inventer des suites à son histoire. Pourquoi pas ? Le principe est en train de devenir un phénomène international, rien que ça, qu’on désigne sous le terme de « fan fiction ». C’est la dernière mode sur le web, de raconter des suites d’œuvres littéraires.

De Peter Pan au Journal de Bridget Jones, tout est permis. Un chapitre de l’histoire originale chiffonne ? Hop, on en propose un autre. Le site fanfiction.net recense ainsi plus de 280 000 variations d’Harry Potter… et près de 1400 des Misérables, quand même (source Livres Hebdo n°673).

Le principe suivi par les "fanfic" consiste à reprendre une histoire quelle que soit sa forme, série télé, film, roman ou manga. Et son élaboration tient compte des remarques effectuées par les internautes lecteurs ! De la vraie littérature collaborative.

Ca ne ressemblerait pas à des ateliers d’écriture, ça ? L’atelier d’écriture est un concept plutôt anglo-saxon, tendance américaine. La plupart des auteurs reconnus ou à succès y ont usé leurs fonds de culotte sans se sentir dépossédés de leur talent d’écrivain. En France, l’engouement est marginal option mépris ou deuxième zone, à peu près semblable à celui que suscitaient les lectures publiques il y a quelques années.
Aujourd’hui les lectures publiques ont conquis un large auditoire, grâce notamment au Marathon des mots de Toulouse qui en a pour de bon lancé la mode il y a trois ans. De belles perspectives s’ouvrent peut être pour l’atelier d’écriture qu’on ne s’attendait peut être pas à voir arriver sur le front du Net. Le succès s’évaluera, comme souvent, au nombre de grincheux qui y trouveront à redire. A suivre.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu