Avertir le modérateur

25 mai 2007

Objectif Saint Malo

C’est l’heure de la valise !

Demain matin, départ pour Saint Malo, dans le train des Etonnants Voyageurs.

medium_jpg_A4_H_.jpg
Comme d’habitude, les trois jours à venir promettent d’être pléthoriques : 300 débats, rencontres ou lectures. Personnellement, j’en anime 4 et penser aux 296 autres relativise beaucoup les 7 bouquins que j’ai avalés en 5 jours. Les ¾ étant réellement passionnants, on ne va pas se plaindre de prendre du plaisir, n’est-ce pas ?

Dans le désordre, la jolie ville fortifiée dont j’avais rapporté de magnifiques photos de plage que j’ai bloguées quelque part, verra se promener en ses murs des Bernard Giraudeau, Alain Mabanckou, Isabelle Autissier, Douglas Kennedy, Muriel Barbery, Enki Bilal, Amin Maalouf, Ray Loriga, Jean-Claude Carrière, etc. etc. et etc.

Ca va en faire du monde dans le train… Difficile de faire son autiste dès potron-minet, même avec les paupières collées par le sommeil.

A part les rencontres à animer, je pars pour 20 minutes faire un petit reportage sur la littérature-monde qui est l’un des thèmes sous-jacents de cette édition. La question est de savoir si on parle de littérature française, francophone ou « du monde ». L’attribution en novembre dernier des principaux grands prix à des auteurs « francophones » et non pas auvergnats de naissance a remis en question les classements habituels et bêtas.

La suite la semaine prochaine et sans doute aussi sur le blog d’Alain Mabanckou et des éditions Héloïse d’Ormesson : Héloïse, Gilles et son cigare accompagnent Jean (le papa) à Saint Malo, pour le premier livre qu’il publie chez sa fille.

Commentaires

Les écrivains se portent bien ?

Écrit par : JP | 13 juin 2007

Dans l'ensemble, ils ne se plaignent pas. Mais le SAV est tout de même une rude expérience pour les moins aguerris. Imaginez-vous planté assis derrière une pile de livres, des gens qui passent devant vous, vous dévisageant, prenant un livre, le reposant, grommelant un "c'est trop cher" ou "il ne se ressemble pas du tout comme à la télé, ce gars-là". Il faut de l'estomac... Ce n'est pas forcément plus enviable quand vous êtes connu : vos lecteurs sont si contents de vous voir, vous leur appartenez un peu, vous leur devez donc un peu de vous. Mais dans l'ensemble, ils sont très très très contents d'être aimés et qu'on leur montre, quel qu'en soit le prix et l'énergie demandée pour ça. Et que dire des comédiens...

Écrit par : Karine | 20 juin 2007

Finalement il faut savoir encaisser, dans les deux sens du terme.

Écrit par : JP | 20 juin 2007

Joli !

Écrit par : Karine | 20 juin 2007

Sacré festival de Saint-Malo. J'y allais pour dédicacer un 20° livre tout juste sorti chez un éditeur breton comme moi. Dimanche soir, tempête. Lundi matin, salon fermé pour cause de sécurité ( les chapiteaux ont bougé). Déjeûner avec l'éditeur qui sauve la journée. Lundi après-midi, réouverture du salon, mais uniquement la partie "en dur" où les stands sont plus chers. Résultat: les petits éditeurs bretons plient bagage, les gros restent. Tant mieux, ça fait moins de concurrence.
Devant tant de solidarité dans le métier, le roman que je sors cet été, c'est moi qui l'édite tout seul!

Écrit par : Gilles du Pontavice | 26 juin 2007

Karine,
faites nous si vous avez le temps un petit billet sur... vous savez vous l'avez évoqué au salon du livre de Caen, le fameux paragraphe sur les danseurs (je crois) qu'un grand écrivain a pris un temps fou à écrire ( des semaines) ! Pouvez-vous détaillez un peu plus ,ça m'intéresse;histoire de parfaire ma culture.

Écrit par : elodie | 27 juin 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu