Avertir le modérateur

08 mars 2007

Du swing à la Clos'... et DSK

J'ai croisé DSK, accompagné de Madame, hier soir à une soirée littéraire (Prix littéraire de la Closerie des Lilas). C’est ballot, ils sont encore arrivés après la fête… Sa nouvelle fonction est-elle celle de sergent recruteur auprès de la jeunesse dorée et désoeuvrée parisienne ? Sa femme semblait toute contente, accoutrée, événementielle. C'est un peu triste qu'une fin de soirée à la Closerie les/la mette dans un état pareil. Ca ressemblait à une levée de punition, une sortie de placard, ou Taxi 4.

 

Dommage, parce que la soirée était très réussie. Sortant, deux jours avant, d’une fête qui avait le peps des commémorations du 11 novembre ( les meilleures ventes de l’année au Procope, voir note sur Brad-Pitt), c’est en traînant les pieds et avec une heure de retard que je suis arrivée à « la Clos’ », comme disent les habitués. Pour ceux qui n’en sont pas (des habitués), la Closerie est un repaire d’écrivains et d’intellectuels, une institution parisienne, l’adresse de Jacques Lanzmann qui habitait juste au-dessus, l’endroit où l’on côtoie Carlos comme Philippe Sollers. Baroque, donc. Et là, surprise : une bamboula à tout casser. Aux manettes les trois djettes des Putes à Franges, juchées sur de très jolies chaussures compensées en liège. Le Prix de Flore, en plus joyeux, et moins bondé.
Effort de mémoire. Patrick Chesnais était là, un peu timide mais à son aise, Xavier de Moulins
 de Paris Dernière filmait la surboum et les people (pas si discrète la caméra avec son gros flash), Frédéric Beigbeder rameutait des copains pour une soirée chez Castel à suivre. On a pu voir Joël de Rosnay ébaucher un petit swing des genoux, diabolique, Bernard Werber en velours côtelé (promis, je n’ai bu que du jus de pastèque, nature), et Patrick Poivre d’Arvor en piqué sur le buffet. Et puis des éditeurs, des journalistes, des écrivains évidemment, des attachées de presse, des copains, des connaissances, des relations de travail, des hirondelles, bref des têtes qu’on a forcément vues quelque part puisqu’« on en est ». Une foule étonnante et ravie d’être là. Ce qu’on a dû s’embêter tout cet hiver !

J’oubliais, c’est Anne Wiazemsky, pour Jeune fille (Gallimard), qui a reçu le prix du Prix de la Closerie des lilas (ma petite notule sur le sujet, parue dans 20Minutes)  Elle est la première lauréate de cette nouvelle récompense, décernée par un jury de femmes. Essentiellement blondes et journalistes. La soirée était organisée par une brunette, Suzanne Jamet , à qui l’on doit cette très belle première.

Commentaires

Deux minutes, juste deux minutes avant d'aller à la remise du premier prix LILAS.
Un prix de femmes, pour une femme remis à La Closerie des Lilas...
Elles étaient dix huit , oui oui, 18 , dans le jury!
Quand on voit le bordel au fémina , je n'ose pas imaginer ce que cela a pu être...
Mais enfin, La Closerie c'est sympa, pas loin et invité c'est encore mieux!
Nous allons donc savoir qui sera l'heureuse récipiendaire de cette déjà très convoitée récompense...
Quel suspens...
Le coeur qui bat, la langue pendante, haletant comme un setter irlandais à l'arrêt n'attendant que l'ordre de son maître pour lever une bécasse à socquettes (blanches, c'est plus sympa!), frétillant comme un gardon qui sait qu'il va être remis à l'eau (avec du ricard s'il vous plaît, merci!), je me trémousse dans mon fauteuil, rédigeant ces quelques lignes pour demain vous raconter la suite.
N'y tenant plus d'impatience littéraire, et alcoolique, je vous abandonne et dès que j'aurais désaoûlé, je reviens vous narrer la suite que j'espère marrante!
Bonne nuit, je sens que pour moi elle va être torride!

24 heures après...!
Une gueule de bois phénoménale!
Une musique pour les vieux comme moi...
Du champagne à gogo...
Des buffets déliciosissimes...
Et des filles de rêve!
FORMIDABLE!!!
Cela a été formidable,
il y avait du monde, plutôt du beau...
Une liste:
Marc Dugain
Fred Vargas
Stéphanie Janicot
PPDA
OPDA ( le frère du précédent...!)
DSK ( et madame)
Plus quelques uns et unes(très nombreux, la majorité...) qui auraient aimés être cités mais à qui je ne ferai pas ce plaisir!
Et toutes ces filles ravissantes, ces auteurs inconnus (Beigbeder par exemple), ces éditeurs célèbres R.Ducousset (Albin Michel), I.Laffont (Lattès), H.d'Ormesson(H.d'Ormesson),ces alcooliques mondains, ces alcooliques mondaines, et tous ces alcooliques anonymes venus se trémousser sur Julio Iglésias et autres pointures dela culture contemporaine tout en se goinfrant aux buffets majestueux!
QUE DU BONHEUR!!!
Francgement je ne sais as qui a écrit la comédie humaine, mais là, on en avait pour son pognon!
Entre les actuels "rien" et les futurs "ex" on était servi!
Et pourtant c'était vraiment très sympa!!!
Vous vous que je vous donne la morale de cette histoire (courte)?
Que vous fêtiez Miss Charcuterie en alsace ou un prix littéraire à Paris , à la Closerie des Lilas, s'il y a à boire (beaucoup), à manger(très bien), dela musique(adaptée) et des filles très jolies...
LE PARI EST GAGNÉ!!!

je ne t'ai pas cité,
toi non plus,
mais à nous deux c'est assez ressemblant dans des genres différents!

Écrit par : Gillou le Fou | 09 mars 2007

Hé pousse tout flanc !

Écrit par : JP | 12 mars 2007

Hé pas tant...

Écrit par : Karine | 12 mars 2007

Je trouve aussi!

Écrit par : Gillou le Fou | 12 mars 2007

merci

Écrit par : pute a frange | 28 avril 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu