Avertir le modérateur

20 août 2006

Drôle d’année pour une rentrée littéraire

C'est parti pour la rentrée littéraire 2006 ! La France n'a pas encore rangé son p'tit bikini que les livres d'automne arrivent déjà sur les tables des libraires. C'est un petit peu comme le catalogue de La Redoute ou les collections de prêt à porter : ils arrivent toujours trop tôt et filent le bourdon aux estivants. De quoi sera faite cette rentrée ? Pas de gros noms pour les prix donc rien de joué, aucun kador sinon les habitués, et surtout, surtout, beaucoup de livres politiques qui s’ajoutent à l’habituel déferlement de romans. C'est malheureusement le fait le plus saillant de cette fin d'août littéraire.

Quelles seront les stratégies de ceux qu’on pourrait appeler les « Peopolitiques » pour convaincre les Monsieur-tout-le-monde que nous sommes d’acheter, et cher, des livres prévisibles. Révéler des pensées politiques personnelles, inédites, profondes ? Faire comme si le sort de la France ne dépendait plus que d’un homme providentiel ? Raconter sa recette de cake aux légumes ?

De tout cela, il ne sera question dans ce blog. J’ai mis assez longtemps à l’ouvrir, me demandant ce que je pourrais bien y raconter. Je vous ferai part des commérages de cocktail, puisque le critique littéraire parisien est un champion de la bouchée-tiède-foie-gras-abricoté diluée à grandes rasades de coupettes de champagne. Et puis ce blog sera bien le lieu privilégié des livres et des lecteurs. Ca tombe bien, la rentrée littéraire s’y prête à merveille, avec des bons romans bien léchés, des idées, des sorties de nombril réussies pour les écrivains, et du style, des pépites à découvrir et des bouquins qui peuvent changer la vie.

Alors plutôt que de s’emparer du dernier Jack Lang qui publie cette année plus frénétiquement que la collection Harlequin, il nous reste les romans qui disent plus sur le monde qui nous entoure qu’un essai politique. Essayez, vous verrez. A condition d’en lire plus d’un. Sur ce, je déblogue et retourne aux pages du livre dont je parlerai bientôt ici.

 

 Karine Papillaud

19:40 Publié dans Coulisses | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Quel bonheur de retrouver cette plume qui semble s'être bien aiguisée durant l'été

Écrit par : Charlotte | 22 août 2006

Voilà un blog fort prometteur que je viendrais consulter souvent !
bises
c

Écrit par : caroline | 23 août 2006

Nous attendons la suite avec impatience!

Écrit par : aran | 23 août 2006

C'est direct, incisif, politique. C'est littéraire, aussi, avec des billets écrits par un écrivain, ainsi qu'une sélection de livres : politique, mais aussi Histoire, et quelques autres. C'est :
le Blog du Mouvement Gaulliste ! Bienvenue et à bientôt !

Écrit par : Pervenche | 23 août 2006

Désolée, mademoiselle Papillaud, je ne vais pas aborder la rentrée littéraire.
Un petit flash-back du moi de Mai s'impose. Oui, le Salon du Livre de Caen, le 13 animé par vous-même et un autre confrère. Je me souviens très bien de vos interviews avec: Alain Rémont, J.garcin, le fabuleux J.f Kahn,M.Onfray, Jeannine Boissard et bien sûr Jacques Lanzmann, dont le parcours vital en a décidé ainsi...Je me souviens de ce dernier, car c'était le premier débat de la journée; J.boissard confrontrait son point de vue sur la famille à celui, différent de Lanzmann. Elle avait même sorti cette phrase, aussi bizarre que presque véridirique: " ce nest pas les parents qui élèvent les enfants mais les enfants qui élèvent leurs parents". Do you remember ? Et je me souviens très bien de vous; quand vous demandiez au public, si il avait des questions à poser aux invités, en général, c'était d'un silence déprimant dans la salle: les gens n'osaient poser des questions ( comme moi même d'ailleurs). Idem, quand je faisais à vue d'oeil dans la salle la moyenne d'âge du public, je devais être avec ma soeur dans les plus jeunes: 20 ans tous frais contre un délit de facies généralisé aux environs de 55/60 ans. Juste, pour revenir à Jacques Lanzmann, rendez-vous compte, vous êtes, peut-être la dernière à l'avoir interrogé en direct live? Petite remarque d'observation, entre les interviews, vous retravaillez vos questions. De quelle main? Si mes souvenirs sont bons: de la main gauche !

Écrit par : elodietoug | 23 août 2006

Again me ( je monopolise ma parole)

Cette été à chaque fois que je rentrais dans une librairie, pas moyens d'éviter le livre de Sarkozy en tête de gondoles. Quand certains vendent leurs livres à toute vitesse d'autres éprouvent des difficultés à obtenir l'accord de leur éditeur. Si vous voyez ce que je veux dire... Votre confrère Guy Birenbaum ou "I would prefer not to" pour les connaisseurs.

Écrit par : elodietoug | 23 août 2006

Enfin !!!
... et bravo pour avoir fini par le faire ;-)

Écrit par : stéphane | 24 août 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu